Les Communs d'Abord http://www.les-communs-dabord.org le media des communs Tue, 24 Sep 2019 11:57:51 +0000 fr-FR hourly 1 http://www.les-communs-dabord.org/wp-content/uploads/sites/18/2016/07/favicon-lcd.png Les Communs d'Abord http://www.les-communs-dabord.org 32 32 4e Festival de Pédagogie sociale « Recherche et Actions populaires en Éducation » (18-19 octobre 2019, Chilly-Mazarin) http://www.les-communs-dabord.org/journees-de-formation-recherche-actions-et-education-populaire/ http://www.les-communs-dabord.org/journees-de-formation-recherche-actions-et-education-populaire/#respond Tue, 24 Sep 2019 11:57:51 +0000 http://www.les-communs-dabord.org/target/journees-de-formation-recherche-actions-et-education-populaire/ Le 4e Festival de Pédagogie sociale « Recherche et Actions populaires en Éducation » se tiendra les 18 et 19 octobre 2019 à Chilly-Mazarin (91). Ces deux journées sont l’occasion de croiser la démarche de pédagogie sociale d’Intermèdes Robinson et de recherche-action du LISRA qui se connaissent et travaillent ensemble depuis de nombreuses années. Elles […]

Cet article 4e Festival de Pédagogie sociale « Recherche et Actions populaires en Éducation » (18-19 octobre 2019, Chilly-Mazarin) est apparu en premier sur Les Communs d'Abord.

]]>
Le 4e Festival de Pédagogie sociale « Recherche et Actions populaires en Éducation » se tiendra les 18 et 19 octobre 2019 à Chilly-Mazarin (91).

Ces deux journées sont l’occasion de croiser la démarche de pédagogie sociale d’Intermèdes Robinson et de recherche-action du LISRA qui se connaissent et travaillent ensemble depuis de nombreuses années.

Elles ont pour point commun de prendre le milieu comme ressource à travers des dispositifs in situ (ateliers de rue, laboratoire social). En partant des zones en déprises, dans les friches, les tiers-espaces, les hors-lieux s’inventent des pratiques et des manières de faire ensemble société. Ce processus instituant interroge les formes instituées dans leurs capacités à réinventer des pratiques sociales et la place de la dimension populaire, notamment de l’éducation populaire dans des politiques émancipatrices.

Il nous apparaît donc opportun d’observer et d’expérimenter comment on peut faire autrement de la politique, de l’éducation, de l’intervention sociale et culturelle, exactement là où les pratiques actuelles et institutionnelles se défont ; c’est-à-dire dans les espaces et auprès des publics invisibles.

C’est dans cette perspective que nos organisations proposent les 18 et 19 octobre prochains, deux journées de réflexion, expérimentation et discussions.

Pour en savoir plus :

PROGRAMME

Vendredi 18 octobre

13h30

  • Accueil des participant.e.s et présentation du local d’Intermèdes Robinson.

À partir de 14h

  • Présentation des différents collectifs qui organisent ce festival (Intermèdes-Robinson, le LISRA, l’Afertes, l’Institut Helena Radlinska) et de leurs regards croisés sur la pédagogie sociale et la recherche-action.
  • Discussion sur la démocratie alimentaire avec Dominique Paturel
  • Atelier cuisine au local

16h-18h30

  • Projections-débat au cinéma François Truffaut :
    Diffusion et discussion du film de Loïc Beslay sur les activités d’Intermèdes-Robinson
  • Diffusion et discussion du film de Claire Dehove et Julie Boillot-Savarin « Raconte-moi ta rue marchande » sur les biffin.e.s en Île de France

18h30

  • Pot convivial et expositions photos dans le hall du cinéma François Truffaut

19h30

  • Repas collectif au local d’Intermèdes-Robinson

Samedi 19 octobre

13h30
Ateliers participatifs au local d’Intermèdes et au parc des Champs Fous :

  • peinture sociale avec Isabelle
  • percussions corporelles avec Dusko
  • atelier de cartographie sociale avec Hugues, Abdel, Arnaud, Nicolae et Jeanne
  • atelier de crochetage de sacs en plastique avec Les Filles du Facteur
  • ludothèque

17h30
« Itinéraire d’une sale gosse », conférence gesticulée de Melody, racontant son expérience d’éducatrice spécialisée

19h
Spectacle d’Aven Savore, « notre propre troupe de danses et de chants s’inspirant de la musique tsigane. Notre troupe réunit des enfants qui luttent contre toutes les violences sociales, de tous les âges et de toutes origines. » (Intermèdes-Robinson)
Buffet convivial

Lieu :

MJC – 12 avenue Mazarin bâtiment A, 91380 Chilly-Mazarin
RER C Chilly-Mazarin ou RER B Massy Palaiseau et Bus 399 Arrêt Place de la Libération

Contacts :

  • Intermèdes-Robinson : intermedes@orange.fr – http://www.intermedes-robinson.org/
  • LISRA : contact@recherche-action.fr – http://recherche-action.fr/labo-social/

 

Cet article 4e Festival de Pédagogie sociale « Recherche et Actions populaires en Éducation » (18-19 octobre 2019, Chilly-Mazarin) est apparu en premier sur Les Communs d'Abord.

]]>
http://www.les-communs-dabord.org/journees-de-formation-recherche-actions-et-education-populaire/feed/ 0
Dérèglement ou génocide climatique ? Le front des Communs. Par Gaël Giraud. Afrotopiques http://www.les-communs-dabord.org/sorry-something-went-wrong/ http://www.les-communs-dabord.org/sorry-something-went-wrong/#respond Mon, 23 Sep 2019 21:16:13 +0000 http://www.les-communs-dabord.org/target/sorry-something-went-wrong/ Le podcast Afrotopiques se saisit des grandes questions contemporaines pour les penser depuis les Suds en général, et l’Afrique en particulier. Le dernier épisode donne la parole à Gaël Giraud sur les communs, le climat pour le Sud global, le nécessaire basculement des imaginaires et les pistes d’engagement pour toute une génération, dans une intervention […]

Cet article Dérèglement ou génocide climatique ? Le front des Communs. Par Gaël Giraud. Afrotopiques est apparu en premier sur Les Communs d'Abord.

]]>
Le podcast Afrotopiques se saisit des grandes questions contemporaines pour les penser depuis les Suds en général, et l’Afrique en particulier. Le dernier épisode donne la parole à Gaël Giraud sur les communs, le climat pour le Sud global, le nécessaire basculement des imaginaires et les pistes d’engagement pour toute une génération, dans une intervention intitulée « Dérèglement ou génocide climatique ? Le front des Communs » (Septembre 2019) => Écouter l’émission

L’occasion aussi de découvrir les autres épisodes de ce très riche podcast, autour de Philippe Descola, Francoise Vergès, Felwine Sarr ou encore Serge Latouche. Bonne écoute !

Dans cet épisode on rencontre Gaël Giraud, jésuite, brillant économiste qui vient de quitter son poste à l’AFD. Il porte une parole nécessaire et courageuse qui nous met debout et nous arme pour faire face aux défis de notre présent.

Il connait bien le Sud du Tchad car il y a vécu 2 ans, en tant que volontaire de la DCC (Délégation catholique pour la coopération).

Gaël Giraud est très investi sur les questions économiques, énergétiques et financières contemporaines, il nous permet de bien comprendre l’insoutenabilité du modèle des sociétés dites « développées », l’absurdité et la fragilité et du système financier international et la gravité des situations sociales, humaines, dans lesquels l’immobilisme politique et économique pourrait nous conduire.

On vous invite à regarder les vidéos de ses conférences, à suivre le MOOC intitulé « Transition énergétique et écologique dans les pays du Sud » disponible sur Coursera, et aussi à écouter l’excellent épisode du podcast Présages d’Alexia Soyeux.

Ici, Gaël Giraud décode sans filtre la signification réelle de la notion de « dérèglement climatique », et nous rappelle que nous faisons face à une situation d’une barbarie inouïe, où nous pourrions assister à l’injustice ultime : le monde des uns, saccagé par la banalité du mal qui réside dans le mode de vie des autres.

Les territoires et populations dites du Sud sont déjà les plus violemment impactées par le modèle de développement insoutenable et prédateur des populations dites du Nord. Elles l’étaient jusqu’à présent sur le mode économique. Elles sont désormais exposées à une menace climatique inquantifiable et inqualifiable.

Le temps est au basculement. Basculement des mondes et de nos représentations.
Nous ne pouvons pas accepter cette ultime provocation et la défiguration absolue de notre humanité vers lesquelles nous conduisent l’idéologie néolibérale et la propriété privée, diluées dans un modèle de société qui prend des multitudes en otage.

Face à la gravité de la situation, nous devons réapprendre à faire monde Commun, renouer avec le sens profond de nos existences et rompre avec les croyances, les conditionnements, les modes de vies et de de société qui ont construit ce monde inégalitaire et ces rapports prédateurs. Abolir l’asymétrie Nord-Sud en changeant les termes de la relation. Apprendre les uns des autres et changer de récit.

Les guerres civiles, les famines, les milliards de morts ou de réfugiés climatiques annoncés ne sont pas une fatalité, ni une nécessité. De nombreuses alternatives existent, à nous de leur donner de la force pour les faire advenir.

On peut choisir de relever le défi, faire preuve d’un « incrémentalisme enragé » pour configurer le monde que nous voulons, et d’un pragmatisme offensif pour le construire.
L’horizon des communs est vraisemblablement celui vers lequel nous pouvons tourner nos regards. Ce futur qui est derrière nous.

Le seul effondrement qui doit se produire, c’est celui de l’imaginaire destructeur et individualiste qui nous a colonisés, sur lequel reposent nos sociétés et nos institutions, et parfois jusqu’à nos croyances les plus intimes.

À propos d’Afrotopiques

Afrotopiques est un podcast de Génération Afrotopia qui s’approprie les grandes questions contemporaines, pour les penser depuis les Suds en général, et l’Afrique en particulier.

Cultures, écologie, épistémologie, philosophie, économie, politique…
Un moment d’oralité pour poser notre attention sur les enjeux civilisationnels de notre époque, explorer les voies – et entendre les voix – en dissonance avec le discours dominant.

Afrotopiques prend la forme d’une série d’entretiens avec des intellectuels, chercheurs, militants, artistes, entrepreneurs citoyens, paysans… qui partagent leurs idées ou initiatives, transforment nos imaginaires, et participent à la fabrication d’un monde habitable et désirable pour tous.

Bonne écoute !

Cet article Dérèglement ou génocide climatique ? Le front des Communs. Par Gaël Giraud. Afrotopiques est apparu en premier sur Les Communs d'Abord.

]]>
http://www.les-communs-dabord.org/sorry-something-went-wrong/feed/ 0
Parution : « Free, Fair and Alive : The Insurgent Power of the Commons », par Silke Helfrich et David Bollier (En) http://www.les-communs-dabord.org/free-fair-and-alive/ http://www.les-communs-dabord.org/free-fair-and-alive/#respond Mon, 23 Sep 2019 20:45:58 +0000 http://www.les-communs-dabord.org/target/praise-for-free-fair-and-alive/ La version anglaise de Free, Fair and Alive : The Insurgent Power of the Commons (New Society Publishers), de Silke Helfrich and David Bollier, est sortie. Les éditions espagnole et française sont prévues pour 2020. Plus d’informations sur le livre sont disponibles sur le site : www.freefairandalive.org Free, Fair and Alive offre une approche des […]

Cet article Parution : « Free, Fair and Alive : The Insurgent Power of the Commons », par Silke Helfrich et David Bollier (En) est apparu en premier sur Les Communs d'Abord.

]]>
La version anglaise de Free, Fair and Alive : The Insurgent Power of the Commons (New Society Publishers), de Silke Helfrich and David Bollier, est sortie. Les éditions espagnole et française sont prévues pour 2020.

Plus d’informations sur le livre sont disponibles sur le site : www.freefairandalive.org

Free, Fair and Alive offre une approche des communs comme système social vivant.  L’accent est mis sur le fait de « devenir commoner », les pratiques sociales, l’éthique et les ambitions de changement social que recouvrent les communs. Dans cet ouvrage, les auteurs s’attachent plus à explorer le terme « commoning », l’agir en commun, qui les mène à remettre en question la vision des communs comme un ensemble de ressources à gérer. Ils travaillent le vocabulaire « des formes de commoning », en s’inspirant des travaux sur les patterns de Christopher Alexander.

Les différents chapitres seront publiés régulièrement en lignes sous licence Creative Commons Attribution-ShareAlike.

Plus d’info sur la newsletter « The Commoner », produite par l’équipe de Commons Transition : www.freefairandalive.org/newsletter

Silke Helfrich and David Bollier sont actuellement en tournée en Europe et au Royaume-Uni pour faire connaître ce travail. Vous pouvez consulter leur programme dans la section « événements » du site Web.

Cet article Parution : « Free, Fair and Alive : The Insurgent Power of the Commons », par Silke Helfrich et David Bollier (En) est apparu en premier sur Les Communs d'Abord.

]]>
http://www.les-communs-dabord.org/free-fair-and-alive/feed/ 0
Ateliers et débats « Les forêts : un bien commun à protéger. Histoire, actualités et perspectives » Université du Bien commun (12 octobre 2019, Paris) http://www.les-communs-dabord.org/universite-du-bien-commun-a-paris-ateliers-et-debats-12-octobre-2019/ http://www.les-communs-dabord.org/universite-du-bien-commun-a-paris-ateliers-et-debats-12-octobre-2019/#respond Mon, 23 Sep 2019 20:14:16 +0000 http://www.les-communs-dabord.org/target/universite-du-bien-commun-a-paris-ateliers-et-debats-12-octobre-2019/ Le samedi 12 octobre 2019 se tiendra à Paris un atelier débat intitulé « Les forêts : un bien commun à protéger. Histoire, actualités et perspectives » organisé dans le cadre de l’Université du Bien commun. Lieu : Maison du Libre et des Communs –  Paris 226 rue Saint-Denis, 75002 Paris (M° Strasbourg Saint Denis – L […]

Cet article Ateliers et débats « Les forêts : un bien commun à protéger. Histoire, actualités et perspectives » Université du Bien commun (12 octobre 2019, Paris) est apparu en premier sur Les Communs d'Abord.

]]>
Le samedi 12 octobre 2019 se tiendra à Paris un atelier débat intitulé « Les forêts : un bien commun à protéger. Histoire, actualités et perspectives » organisé dans le cadre de l’Université du Bien commun.

Lieu : Maison du Libre et des Communs –  Paris
226 rue Saint-Denis, 75002 Paris (M° Strasbourg Saint Denis – L 8, 4, 9)

Date et horaire : samedi 12 octobre 2019 de 15h à 18h30 – accueil à partir de 14 h 30

Participation aux frais souhaitée (réservations dans la limite des places disponibles)

Inscriptions : https://framaforms.org/universite-du-bien-commun-a-paris-ateliers-et-debats-12-octobre-2019-1568378440

Les forêts doivent-elles devenir des biens communs mondiaux ?

Bien que de nombreuses forets sur la planète soient déclarées patrimoine mondial de l’Humanité par l’ONU, cela ne va pas de pair avec une reconnaissance juridique contraignante concernant leur protection.  Comme l’affirme la juriste Marta Torre-Schaub : « Une idée serait de considérer les forêts mondiales comme des biens communs mondiaux, susceptibles d’avoir un statut juridique en tant que tels de sorte qu’ils soient gérés par la communauté internationale de manière exclusive ou conjointement avec plusieurs États en coalition. »

Les arbres : quand les spécialistes en parlent, ils les nomment « les sujets ». Sujets de quoi ? Sujets à qui ? La nature et ses forets sont plus importantes que n’importe laquelle de nos technologies. Vous penseriez être perdu sans votre smartphone ? Imaginez donc un monde sans forets, minéral comme dans les films de science-fiction. Production d’oxygène, séquestration du carbone, régulation du climat, pluie, bois, fibres, nourriture, médicaments… aucune technologie actuelle ne peut prétendre à cela !

Des projections font état d’un triplement de la demande en « ressources bois » d’ici 2050 et une production croissante de denrées comme le caoutchouc, le soja, l’huile de palme, le bœuf et le sucre, qui sont toutes des causes importantes de déforestation, La déforestation s’intensifie, principalement dans les régions tropicales. Même si une partie de l’industrie a engagé des efforts conséquents vers la durabilité de la couverture forestière, ces changements sont encore trop lents et localisés pour permettre de répondre à la pression sans précèdent que les forets subissent.  « Il existe trop de divergences entre les engagements des Etats et des entreprises et la réalité de terrain.»  (Marco Lambertini, DG WWF International). Et l’actualité a tristement rappelé la fragilité des écosystèmes forestiers : les feux difficiles à maîtriser en France, USA, Indonésie, l’Amazonie en proie aux flammes…

A noter : Au vu de l’ampleur du sujet, deux sessions seront dédiées aux forets. Cette première propose un regard historique sur les forets comme communs et leur importance actuelle dans les écosystèmes. La deuxième approfondira l’état des lieux des forêts en tant que « biens communs » et les aspects plus juridiques de leur protection.

Session proposée par Indira Bonvini

Programme

14h30 Accueil

15h Université du Bien Commun, présentation du 3° cycle et de la session.

Questions sur les attentes du public.

 

1ère partie   

 15h20 – 15h50   L’histoire des communs. Les biens communaux et droits d’usage en forêt en France et en Europe à travers les siècles. Intervention de Jérôme Buridant (Professeur de géographie historique à l’Université de Picardie, Jules Verne). 

15h50 – 16h10  Les forêts et les sols forestiers assurent des fonctions capitales, complexes et interactives au sein de l’environnement, par rapport à l’air, à l’eau, au sol, à la biodiversité. Faut-il associer dégradation de l’environnement et déforestation ? Intervention d’Emmanuelle Neyroumande (Elle a travaillé 10 ans au sein du pôle Forêts du WWF France, puis 5 ans sur les enjeux mondiaux liés à la production et la consommation de pâte à papier au sein de WWW International).

16h20 – 16h40  Elaboration en petits groupes des questionnements pour le débat.

 Pause

2ème partie  

17h – 17h40     Questions et débat avec Jérôme Buridant et Emmanuelle Neyroumande

17h40 – 17h55 Comment et pourquoi les forêts doivent-elles devenir des biens communs mondiaux ? La reforestation en débat. Intervention de Yovan Gilles (œuvrier – Les périphériques vous parlent).        

17h55 – 18h15 Débat avec les trois intervenants

18h15  Clôture et perspectives

18h30   Verre convivial

 

Cet article Ateliers et débats « Les forêts : un bien commun à protéger. Histoire, actualités et perspectives » Université du Bien commun (12 octobre 2019, Paris) est apparu en premier sur Les Communs d'Abord.

]]>
http://www.les-communs-dabord.org/universite-du-bien-commun-a-paris-ateliers-et-debats-12-octobre-2019/feed/ 0
Arrêtés contre les pesticides. Une carte collaborative rend compte de la mobilisation des villes http://www.les-communs-dabord.org/arretes-contre-les-pesticides-2/ http://www.les-communs-dabord.org/arretes-contre-les-pesticides-2/#respond Tue, 17 Sep 2019 12:02:29 +0000 http://www.les-communs-dabord.org/target/arretes-contre-les-pesticides/ « L’interdiction des pesticides par des villes et villages montre qu’il est possible d’agir dès maintenant face à l’effondrement de la biodiversité et pour la protection des communs. » Une carte collaborative permet de rendre compte du réseau de villes qui ont pris des arrêtés pour encadrer, voire interdire complètement, l’usage des pesticides de synthèse chimique et […]

Cet article Arrêtés contre les pesticides. Une carte collaborative rend compte de la mobilisation des villes est apparu en premier sur Les Communs d'Abord.

]]>
« L’interdiction des pesticides par des villes et villages montre qu’il est possible d’agir dès maintenant face à l’effondrement de la biodiversité et pour la protection des communs. »

Une carte collaborative permet de rendre compte du réseau de villes qui ont pris des arrêtés pour encadrer, voire interdire complètement, l’usage des pesticides de synthèse chimique et du glyphosate sur leur territoire  : 53 arrêtés de communes, un département, l’interdiction de 5 grandes villes (Paris, Lille, Nantes, Grenoble, Clermont-Ferrand)
 

 

Voir aussi :
Enquête France Inter – La carte des communes qui ont pris des arrêtés anti-pesticides
Quelles régions de France sont les plus exposées aux pesticides les plus toxiques ? Par , , , et

 

 

Cet article Arrêtés contre les pesticides. Une carte collaborative rend compte de la mobilisation des villes est apparu en premier sur Les Communs d'Abord.

]]>
http://www.les-communs-dabord.org/arretes-contre-les-pesticides-2/feed/ 0
Rencontre avec la Coordination des peuples indigènes brésiliens (10 octobre 2019, Paris) http://www.les-communs-dabord.org/rencontre-avec-la-coordination-des-peuples-indigenes-bresiliens-10-octobre-2019-paris/ http://www.les-communs-dabord.org/rencontre-avec-la-coordination-des-peuples-indigenes-bresiliens-10-octobre-2019-paris/#respond Tue, 17 Sep 2019 08:19:50 +0000 http://www.les-communs-dabord.org/?p=4714 Le jeudi 10 octobre 2019, une rencontre est organisée à Paris par la Coordination des peuples indigènes du Brésil et un ensemble d’organisations en Europe sur le lancement d’une campagne en Europe pour défendre les droits indigénistes, l’Amazonie et les droits de la nature. La rencontre se déroulera de 19 heures à 22h00 heures à […]

Cet article Rencontre avec la Coordination des peuples indigènes brésiliens (10 octobre 2019, Paris) est apparu en premier sur Les Communs d'Abord.

]]>
Le jeudi 10 octobre 2019, une rencontre est organisée à Paris par la Coordination des peuples indigènes du Brésil et un ensemble d’organisations en Europe sur le lancement d’une campagne en Europe pour défendre les droits indigénistes, l’Amazonie et les droits de la nature.

La rencontre se déroulera de 19 heures à 22h00 heures à la salle Ferrer au 3, rue du Château d’eau

Plus d’information : Campagne peuples indigènes Brésil (PDF)

Voici les termes de leur campagne :

TOURNEE DE LA CAMPAGNE POUR LE BOYCOTT DES PRODUITS ANTI-INDIGENES

L’an 2015, le mouvement indigène brésilien, à travers l’Articulação dos povos indigenas do Brasil (APIB) (Coordination des peuples indigènes brésiliens) et leurs organisations de base, ont initié un processus à l’échelle internationale, pour dénoncer l’impact négatif des activités de l’agro-business dans les terres indigènes. Ayant pour but de dénoncer les dégâts effectués par des investisseurs des pays du nord, les dirigeants indigènes ont lancé un appel mondial afin d’amener les consommateurs à boycotter les produits des multinationales qui proviennent des terres indigènes et+ou des aires de conflit avec les communautés indigènes.

Ainsi, le deuxième semestre de 2015, les dirigeants de l’APIB ont lancé la campagne à Berlin, avec plusieurs entretiens au parlement européen. En même temps, la campagne a été lancée à Washington (USA), à l’occasion de la réunion de l’Organisation des États américains (OEA).

Dans le cadre de la continuité de la campagne, en septembre 2018, l’APIB a lancé le rapport sur l’impact de l’agro-business dans l’Amazonie brésilienne, à San Francisco, Californie (USA). Le rapport a généré un effet positif sur le développement du mouvement indigène brésilien, et a mené à l’élaboration d’un deuxième diagnostic sur l’impact négatif de l’agro-business dans les terres indigènes, pendant le campement Terre libre 2019, à Brasilia.

L’APIB mobilise la campagne pour intensifier les demandes d’embargo des entreprises qui produisent et achètent des produits dans les aires de conflits indigènes ou qui envahissent et détruisent ces territoires tels que les fermes d’élevage, l’industrie du bois, le secteur minier, les monocultures en général. Rien qu’au Mato Grosso do Sud, les dix dernières années, plus de 500 dirigeants ont été tués dans des aires de conflit avec l’agro-business.

Nous effectuerons une cartographie de ces entreprises partout au Brésil. Cette cartographie devra déclencher une série d’actions de dénonciation et de prise de conscience. Le document sera organisé en partenariat avec l’organisation « De Olho nos ruralistas » (collectif de lutte contre les grands propriétaires terriens).

Les peuples indigènes au Brésil sont menacés.

Ils subissent les attaques de leurs droits du fait de la déconstruction des politiques indigénistes garanties par la Constitution de 1988 et du démantèlement des organes indigénistes de l’État.

Ils subissent violence et racisme à cause des politiques d’incitation à la haine et aux préjugés contre les peuples indigènes du Brésil et de l’augmentation de la violence dans les champs, des invasions et des attaques des territoires indigènes et des peuples qui y vivent.

Ils subissent l’attaque des politiques de l’environnement et des tentatives de flexibilisation des lois sur l’environnement.

L’Amazonie est en danger à cause de l’intention manifeste d’occuper ce territoire pour des intérêts économiques au détriment des droits de la nature.

L’accord de Paris subit des constantes menaces et des attaques systématiques.

Cet article Rencontre avec la Coordination des peuples indigènes brésiliens (10 octobre 2019, Paris) est apparu en premier sur Les Communs d'Abord.

]]>
http://www.les-communs-dabord.org/rencontre-avec-la-coordination-des-peuples-indigenes-bresiliens-10-octobre-2019-paris/feed/ 0
Communs, outils numériques et diversité du « mouvement ». Léa Eynaud et Frédéric Sultan http://www.les-communs-dabord.org/communs-outils-numeriques-et-diversite-du-mouvement/ http://www.les-communs-dabord.org/communs-outils-numeriques-et-diversite-du-mouvement/#respond Mon, 16 Sep 2019 22:12:21 +0000 http://www.les-communs-dabord.org/target/communs-outils-numeriques-et-diversite-du-mouvement/ La revue Sens Public vient de publier, au sein de son dossier « Écrire les communs. Au-devant de l’irréversible », un article co-écrit par Léa Eynaud et Frédéric Sultan intitulé Communs, outils numériques et diversité du « mouvement », relatant d’une enquête ethnographique conduite entre 2015 et 2017 sur une liste de diffusion électronique nommée échanges. Inaugurée […]

Cet article Communs, outils numériques et diversité du « mouvement ». Léa Eynaud et Frédéric Sultan est apparu en premier sur Les Communs d'Abord.

]]>
La revue Sens Public vient de publier, au sein de son dossier « Écrire les communs. Au-devant de l’irréversible », un article co-écrit par Léa Eynaud et Frédéric Sultan intitulé Communs, outils numériques et diversité du « mouvement », relatant d’une enquête ethnographique conduite entre 2015 et 2017 sur une liste de diffusion électronique nommée échanges.

Inaugurée en septembre 2012 par le Réseau francophone des biens communs (RFBC), cette liste avait pour ambition de servir d’appui à la constitution d’un « mouvement des communs », que ses initiateurs voulaient « interculturel ». Les auteurs interrogent ici le rôle effectif de l’outil numérique au regard de cet objectif d’« unité dans la diversité ». D’un côté, ils montrent que l’outil numérique a largement contribué au déploiement d’un « mouvement des communs » transverse à différents champs, notamment en soutenant une large activité de mise en réseau, d’échange d’information et de réflexion, mais aussi en permettant à une large communauté de faire l’expérience concrète de ce « mouvement ». D’un autre côté, ils remettent en perspective l’enthousiasme qu’a pu susciter cet outil. D’une part, la liste ne permet pas, en elle-même, l’épanouissement d’une large communauté d’action et de réflexion interculturelle. Son avènement est conditionné par un ensemble de pratiques auxquelles l’outil technique ne pourvoit aucunement (ouverture à l’autre, régulation des échanges, etc.). D’autre part, le recours à une liste de diffusion électronique n’est pas un choix neutre. L’enquête montre qu’il s’inscrit dans une dynamique plus vaste, caractérisée par l’ascendant qu’exerce le « monde du numérique » (ou la « culture libre ») sur la liste. En ce sens, l’article conclu sur la nécessité d’une réflexivité accrue des commoners à l’égard de leurs propres cadres.

Engagez des conversations à partir de l’article :

Le dossier « Écrire les communs«  est un espace éditorial dynamique qui propose à ses lecteurs de poursuivre les conversations qui ont accompagnées son élaboration collective. Les textes publiés sont annotables, en vue de les faire évoluer et d’initier des discussions croisées.
 
– Pour consulter les commentaires, activez l’onglet situé en haut à droite de la page
– Pour engagez une conversation, surlignez un passage du texte que vous souhaitez commenter, l’outil d’annotation Hypothes.is s’ouvre alors.

À propos de la revue Sens Public
:

Depuis sa création, la revue Sens Public s’est donné pour objet une analyse théorique, philosophique et politique des changements des espaces publics dans notre société contemporaine. En ouvrant ce dossier sur les communs, Sens Public consacre donc l’idée que la culture des communs vient modifier notre rapport et notre engagement à ces espaces, en diversifiant nos manières de les façonner. C’est dans ce cadre que Sens Public s’est engagé dans l’expérimentation d’un pour apporter un éclairage sur les nouveaux répertoires d’action, et les formes d’écriture qui les soutiennent.

 

Communs, outils numériques et diversité du « mouvement »

 

Cet article Communs, outils numériques et diversité du « mouvement ». Léa Eynaud et Frédéric Sultan est apparu en premier sur Les Communs d'Abord.

]]>
http://www.les-communs-dabord.org/communs-outils-numeriques-et-diversite-du-mouvement/feed/ 0
24 sept 2019 : Appel en commun « L’engagement du mouvement des communs dans le Forum Social Mondial des Économies Transformatrices » http://www.les-communs-dabord.org/pad-appel-en-commun-24-sept-2019/ http://www.les-communs-dabord.org/pad-appel-en-commun-24-sept-2019/#respond Mon, 16 Sep 2019 21:10:39 +0000 http://www.les-communs-dabord.org/target/pad-appel-en-commun-24-sept-2019-mypads/ Remix The Commons est un collectif interculturel qui contribue à l’essor d’une culture de l’en-commun dans les pratiques économiques, sociales et politiques par la production participative de documents et d’outils (contenu, méthode et technique) utiles aux commoners. Chaque mois, Remix the commons anime un rdv public sous la forme d’un «Community call » pour traiter […]

Cet article 24 sept 2019 : Appel en commun « L’engagement du mouvement des communs dans le Forum Social Mondial des Économies Transformatrices » est apparu en premier sur Les Communs d'Abord.

]]>
Remix The Commons est un collectif interculturel qui contribue à l’essor d’une culture de l’en-commun dans les pratiques économiques, sociales et politiques par la production participative de documents et d’outils (contenu, méthode et technique) utiles aux commoners.

Chaque mois, Remix the commons anime un rdv public sous la forme d’un «Community call » pour traiter une question et partager de l’information sur les projets en cours ou les sujets importants dans le mouvement des communs.

Le prochain Appel en commun aura lieu le 24 septembre 2019, de 20h à 21h CET (Paris) et 14h à 15h EDT (Montréal). Cet échange sera consacré à « L’engagement du mouvement des communs dans le Forum Social Mondial pour les Économies Transformatrices.

Le Forum Social Mondial des Économies Transformatrices est le processus de convergence des différents mouvements de l’économie alternative, dénommées économies transformatrices à un niveau local et international.

Le principal objectif de ce processus est de rapprocher les mouvements sociaux et les initiatives partageant la volonté de placer les personnes et l’environnement au cœur de l’économie, et d’en finir avec une économie basée sur l’extraction, la croissance, la concurrence et le marché, qui luttent pour avancer vers des sociétés résilientes et collaboratives en construisant et renforçant les alliances et actions stratégiques sur la base du travail partagé.

La rencontre du 24 septembre 2019 se déroulera en ligne : https://zoom.us/j/922040849

Ce PAD sert à la prise de notes collective avant, pendant et après l’appel => PAD Prise de notes

Cet article 24 sept 2019 : Appel en commun « L’engagement du mouvement des communs dans le Forum Social Mondial des Économies Transformatrices » est apparu en premier sur Les Communs d'Abord.

]]>
http://www.les-communs-dabord.org/pad-appel-en-commun-24-sept-2019/feed/ 0
Découvrez le programme de Brest en Communs 2019 (5 -12 octobre 2019, Brest) http://www.les-communs-dabord.org/brest-en-communs-2019/ http://www.les-communs-dabord.org/brest-en-communs-2019/#respond Sun, 15 Sep 2019 22:05:43 +0000 http://www.les-communs-dabord.org/target/brest-en-communs-2019/ Brest en communs se tient cette année du 5 au 12 octobre. Il a vocation à montrer la richesse des initiatives portées par les brestois.es autour des communs et à faciliter la mise en réseau des acteur.rice.s des communs. Un festival pour explorer, créer, imaginer, partager, transmettre, inspirer, connaître les communs ! => Découvrez le […]

Cet article Découvrez le programme de Brest en Communs 2019 (5 -12 octobre 2019, Brest) est apparu en premier sur Les Communs d'Abord.

]]>
Brest en communs se tient cette année du 5 au 12 octobre. Il a vocation à montrer la richesse des initiatives portées par les brestois.es autour des communs et à faciliter la mise en réseau des acteur.rice.s des communs.

Un festival pour explorer, créer, imaginer, partager, transmettre, inspirer, connaître les communs !

=> Découvrez le programme ! (Format PDF)
=> à suivre également sur brest-en-communs.org

Brest en Communs 2019

Cet article Découvrez le programme de Brest en Communs 2019 (5 -12 octobre 2019, Brest) est apparu en premier sur Les Communs d'Abord.

]]>
http://www.les-communs-dabord.org/brest-en-communs-2019/feed/ 0
Résistances féministes pour un faire ensemble. Lara Alouan au séminaire « De la chasse aux sorcières à la fabrique de l’égalité » (20 septembre 2019, Paris) http://www.les-communs-dabord.org/de-la-chasse-aux-sorcieres-a-la-fabrique-de-legalite/ http://www.les-communs-dabord.org/de-la-chasse-aux-sorcieres-a-la-fabrique-de-legalite/#comments Fri, 13 Sep 2019 20:00:33 +0000 http://www.les-communs-dabord.org/target/de-la-chasse-aux-sorcieres-a-la-fabrique-de-legalite/ Dans le cadre du séminaire pluridisciplinaire « De la chasse aux sorcières à la fabrique de l’égalité » organisé par la Manufacture coopérative et le laboratoire de recherches IDHE.S, se tiendra le 20 septembre 2019 à 17h à l’Université Paris 1 Panthéon Sorbonne (salle 6), une séance intitulée « Résistances féministes pour un faire ensemble » conduite […]

Cet article Résistances féministes pour un faire ensemble. Lara Alouan au séminaire « De la chasse aux sorcières à la fabrique de l’égalité » (20 septembre 2019, Paris) est apparu en premier sur Les Communs d'Abord.

]]>
Dans le cadre du séminaire pluridisciplinaire « De la chasse aux sorcières à la fabrique de l’égalité » organisé par la Manufacture coopérative et le laboratoire de recherches IDHE.S, se tiendra le 20 septembre 2019 à 17h à l’Université Paris 1 Panthéon Sorbonne (salle 6), une séance intitulée « Résistances féministes pour un faire ensemble » conduite par Lara Alouan.

Lara Alouan est l’auteure de la thèse « Apport et limites d’un projet d’émancipation technocentré : cas de hackerspaces français » soutenue en 2018 à Paris Saclay.

Étant donné le nombre limité de places, l’inscription est obligatoire à l’adresse suivante : https://framaforms.org/conference-20-septembre-lara-alouan-1563379019
Merci également de vous désinscrire si jamais vous aviez un empêchement.

LIEU :

Université Paris 1 Panthéon Sorbonne, salle 1. 12 place du Panthéon, 75 005 Paris
Merci de vous munir d’une pièce d’identité

ORGANISATION ET CONTACT

IDHE.S, LISE, LADYSS
Contact (IDHE.S) : Antonella Corsani | Université Paris 1, IDHE.S

PRÉSENTATION DU SÉMINAIRE

Ce séminaire, qui se déroule sur la période mai-novembre 2019, s’inscrit dans  un  projet  de  recherche  qui  a  pour  titre :  «Fabriquer  l’égalité :  la recherche-action comme outil d’un dialogue social territorial coopératif ».

Financé par la Direccte IdF, ce projet bénéficie de la coopération et du cofinancement des laboratoires de recherche IDHES, LISE-CNAM et LADYSS.

La spécificité et l’originalité de cette recherche sur l’égalité femmes-hommes repose sur l’agencement de trois éléments :

  1. Un questionnement  sur  l’égalité  entre  les  femmes  et  les  hommes formulé par et en partant du vécu subjectif de femmes engagées dans l’économie sociale et solidaire (ESS), un champ économique et social supposé être gouverné par des valeurs garantes de l’égalité. Et pourtant…
  2. L’association de membres de l’ESS, et plus spécifiquement du monde coopératif, et de chercheurs et chercheuses en poste dans les institutions de  recherche  (CNRS  et  Universités)  dans  un  projet commun de « co-recherche ».
  3. L’utilisation de l’enquête comme outil de l’action.

 

PROGRAMME

Lundi 20 mai 2019, 17 h
Silvia Federici | Université Hofstra, New York
Chasse aux sorcières et accumulation du capital : une mise en perspective internationale et historique

Vendredi 20 septembre 2019, 17 h
Lara Alouan | SENSE Orange Labs
Résistances féministes pour un faire ensemble

Vendredi 18 octobre 2019
Giovanna Zapperi
De la critique d’art au féminisme : une réflexion à partir des écrits de Carla Lonzi

Vendredi 22 novembre 2019
Corinne Luxembourg
Raison et récit d’une recherche action féministe

Anne Gillet
Les recherches partenariales et collaboratives comme processus de coopération et d’action

 

Cet article Résistances féministes pour un faire ensemble. Lara Alouan au séminaire « De la chasse aux sorcières à la fabrique de l’égalité » (20 septembre 2019, Paris) est apparu en premier sur Les Communs d'Abord.

]]>
http://www.les-communs-dabord.org/de-la-chasse-aux-sorcieres-a-la-fabrique-de-legalite/feed/ 1